Proudly created with Wix.com

Une Pie parmi les Paons

Trilogie policière à la française

se déroulant à la fin des années 40

L'inspiration

Naissance de l'histoire

Le personnage Constance Letarin est apparu lors de l'écriture de ma toute première histoire policière qui attend bien au chaud, depuis 5 ans, dans un tiroir. J'aurais pu me servir de ce manuscrit comme premier tome de cette trilogie, mais une nouvelle intrigue est venue s'insérer en cours de route. Cela m'a donné une autre approche du personnage et de ce qui l'entoure. 

Une jeune photographe, téméraire, qui se retrouve, malgré elle, impliquée dans différentes affaires policières. 

Je tenais le fil conducteur et pour corser le tout, je rendis mon héroïne amnésique et l'entourai de personnages drôles et attachants, tels que le bourru commissaire, Théodore Landal, l'énigmatique inspecteur Valentin Dubret, Jeanne Bourdelin et bien d'autres.

Au fil de ses périples, Constance devra faire des choix  au péril de sa vie pour découvrir la vérité sur son passé.

Le titre "Une Pie parmi les Paons" est venue en pleine rédaction de l'histoire. 

J'aime les métaphores, les jeux de mots, le titre est sorti comme ça.

Comment décrire

cette première intrigue policière ?

Ce roman qui possède toutes les caractéristiques d'un murder cosy nous plonge à Paris en 1949 : une galerie de personnages hauts en couleur, une jeune détective malgré elle, un mystère à dénouer, de l'humour et en prime une jolie romance.

Constance, jeune photographe professionnelle, est appelée à Paris pour couvrir un événement dans le milieu de la mode. Un vol de bijoux inestimables et un meurtre, commis au grand hôtel Le Colibri, vont confronter l'héroïne à son passé.

Devenue amnésique à la suite d'un  accident de voiture deux ans plus tôt, Constance devra faire face à de nombreuses questions, notamment à celles de l'inspecteur énigmatique Valentin Dubret.   



 

Comment décrire

cette seconde intrigue policière ?

  

Ce deuxième tome lève le voile sur certaines interrogations du premier, mais il en introduit d'autres.

Le rythme est autant soutenu, les rebondissements s'enchaînent.

On voyage de Paris à Marseille en passant par le Yucatan, au Mexique, en suivant Constance, qui récupère quelques bribes de sa mémoire, et Valentin Dubret dont le personnage prend de l'importance.

Une organisation de malfaiteurs nommée "Le Prisme" est à la recherche d'une liste dont seule la jeune photographe sera en mesure de lui remettre.

Cependant, une affaire de meurtre ressurgit, celui de Liliane Contini qui va compliquer les choses et mettre Constance en grand danger. 

Les révélations et retournements de situations maintiennent le suspense : impossible de savoir à qui se fier dans ce milieu de trahisons et de secrets.

L'alternance des points de vue d'un chapitre à l'autre, entre celui de Constance et de Valentin Dubret, contribuent à enrichir l'histoire.


 

 Tome 3 

En cours d'écriture

Comment décrire

cette troisième intrigue policière ?

Ce dernier tome ferme la boucle de la trilogie en apportant toutes les réponses aux questions en suspens.

L'héroïne nous emmène dans l'Aveyron où le printemps s'installe. Depuis son retour rocambolesque du Mexique, Constance, Lina et ses amis doivent se soumettre aux ordres d'un certain commissaire Ronan.

Supérieur de l'inspecteur Valentin Dubret, il décide de prendre les choses en mains, après la découverte de la dépouille d'un des hommes les plus recherchés de France : Léon Letarin, cousin du grand professeur en géologie Philippe Letarin.

Serait-ce une nouvelle malédiction qui s'abat sur cette famille ?

Et quel lien entre la mort d'un journaliste, une clé et le château de Corbrac ?

Pour résoudre l'énigme, Constance endossera le costume d'une journaliste régionale et mènera son enquête avec la collaboration du commissaire Landal. Elle devra surmonter ses démons et accepter son passé pour démanteler  le cerveau de l'organisation de malfaiteurs "Le Prisme" qui  en veut à sa vie et à celle des siens. 

Jusqu'où ira-t-elle par amour ?